Festival de Cannes 2016

Festival de Cannes 2016

France

Alison McCauley

Ce fut ma quatrième année consécutive à photographier le Festival de Cannes et ce fut la plus calme que j’ai vécue. Je ne suis pas sûre que ce soit dû à la sécurité accrue ou à des contraintes budgétaires… peut-être les deux.

Les organisateurs de ce 69ème festival ont essayé de rester discrets sur les mesures de sécurité nécessaires afin de ne pas freiner l’air de fête du festival, mais la sécurité était d’une grande préoccupation. La « menace terroriste est plus élevée que jamais », a dit le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Il y avait des contrôles systématiques de sécurité et la présence d’experts en explosifs ainsi que plusieurs centaines d’officiers de police et des patrouilles militaires armés étaient sur le terrain à Cannes.

La cérémonie d’ouverture a connu un début maladroit lorsque le maître de cérémonie, Laurent Lafitte, fit une plaisanterie offensive à propos de Woody Allen qui était présent car son film romantique, « Café Society », était le prestigieux film d’ouverture lors de la première soirée du festival. Le directeur du Festival de Cannes Thierry Frémaux a immédiatement approché Woody Allen pour s’assurer qu’il n’a pas été offensé.

Un autre moment délicat est survenu lorsque que Sean Penn et Charlize Theron étaient de retour ensemble sur le tapis rouge à Cannes pour présenter leur film « The Last Face », un an après que le duo se soit séparé à la suite du Festival de Cannes 2015. Les critiques méprisaient le film. Le Hollywood Reporter l’as décrit comme étant « ennuyeux, étonnamment prétentieux et vaniteux ainsi que très insultant envers les réfugiés. »

Le studio qui a fait le plus de bruit était Amazon Studios. La division du film du géant de la vente en ligne, a gagné un réputation d’être très « art house » à sa première édition du Festival International du Film de Cannes. Amazon Studios a eu cinq films acceptés dans le festival, y compris, « Café Society » de Woody Allen.

La robe qui a fait le plus de bruit était la robe en soie rouge, maintenue par un ou deux points de couture sur les côtés que portait par le mannequin Bella Hadid sur les marches pour la projection du film des frères Dardenne, « La Fille Inconnue ». La moitié de Cannes se demandant ce qu’elle portait en dessous.

Le code vestimentaire a été sérieusement détendu cette année après les critiques sur les codes vestimentaires trop zélés pendant le festival 2015. J’ai vu un photographe se glisser devant les gardes de sécurité pour une projection de film le soir en jeans. Les selfies ont malheureusement été permis cette année et le public créait des embouteillage sur les marches en s’arrêtant pour faire des têtes-de-canards.

Cannes est devenu politique lorsque l’équipe du drame brésilien « Aquarius » a organisé une manifestation sur les marches lors de la première du film. Ils ont protesté contre la destitution de la Présidente Dilma Rousseff. Les acteurs ont posé devant les photographes avec des feuilles de papier avec les slogans « Arrêtez le coup d’Etat au Brésil », « Le Brésil est plus une démocratie» et «54 501 118 votes mis au feu ».

Pendant la cérémonie de clôture le président du jury George Miller a annoncé le palmarès. Le film du réalisateur britannique Ken Loach « I, Daniel Blake » a remporté la Palme d’Or. Loach a attaqué le «projet dangereux d’austérité», lorsque il a accepté la Palme d’Or pour son film qui raconte l’histoire d’un veuf sans emploi et du système de sécurité sociale au Royaume-Uni.

Ce 69ème Festival de Cannes était une version légèrement plus calme du mélange habituel de glamour, de légèreté, de bavardages, de discours, d’échanges, de transactions, de la politique et d’art. Je suis déjà impatiente pour mai 2017.

This was my fourth consecutive year photographing the Cannes Film Festival and it was the most subdued I’ve experienced. I’m not sure if it was the heightened security or budget constraints … possibly both.

Cannes officials tried to keep security measures out of the news so as not to dampen the festival’s party mood, but the issue was a big concern.  The “terror threat was the highest it has ever been,” the interior minister Bernard Cazeneuve said.  There were systematic security checks and the presence of bomb squad experts as well as several hundred police officers and armed military patrols on the ground in Cannes.

 The opening ceremony got off to an awkward start as the Master of Ceremonies Laurent Lafitte made an offensive joke about Woody Allen who was present and who’s 1930s romance  “Café Society” had the prestigious opening night slot.  Cannes Film Festival chief Thierry Frémaux immediately approached Woody Allen to make sure he wasn’t offended.

Another awkward moment occurred when Sean Penn and Charlize Theron were back together on the red carpet in Cannes to debut their film “The Last Face … a year after the Hollywood duo broke up following 2015’s Cannes Film Festival. Critics savaged the film. The Hollywood Reporter called it a “stunningly self-important but numbingly empty cocktail of romance and insulting refugee porn.”

The most talked about studio was Amazon Studios.   The film division, of the online giant, was seen as a serious art-house player at its first Cannes International Film Festival. Amazon Studios had five films accepted into the festival including, Woody Allen’s “Café Society”.

The most talked about dress was the barely-there red silk slip that 19-year-old model Bella Hadid wore on the red carpet for the screening of the Dardenne brothers’ film, “The Unknown Girl”.  The dress left half of Cannes wondering what she wore underneath it.

The dress code was seriously relaxed this year after the criticism about the over-zealous dress codes during the 2015 festival.  I saw a photographer slip past the security guards for a film screening in jeans one evening.  Selfies were unfortunately allowed again this year and bottlenecks occurred on the red carpet as the ticket-wielding public preened and pouted.

Cannes turned political as the cast and crew of the Brazilian drama Aquarius staged a protest on the red carpet during the film’s premiere.  The protest was in support of un-seated president Dilma Rousseff.  The actors held up sheets of paper with the slogans « Stop the coup in Brazil », « Brazil is not a democracy anymore » and « 54,501,118 votes set on fire » after turning to face the photographers.

During the closing ceremony jury president George Miller announced the final awards. British director Ken Loach’s film “I, Daniel Blake” won the Palme d’Or.  Loach attacked the « dangerous project of austerity » as he accepted the award for his film about a middle-aged widower and the UK welfare system.

This 69th Cannes Film Festival was a slightly toned down version of the usual heady mix of glamour, frivolity, gossip, discourse, deals, transactions, politics and art.  I’m already looking forward to May 2017.